Couperose et Taches Cutanées



La Couperose

L'érythro-couperose est insidieuse car elle arrive très progressivement, débutant par quelques micro-vaisseaux rouges, infiltrés dans la peau des joues. Son évolution est inexorable et ne doit pas être ignorée car cette maladie ne peut que s'accentuer avec le temps.

Différents types d'érythro-couperose ou de taches vasculaires

couperose couperose
couperose couperose

Si l'on veut simplifier, il faut retenir que la couperose est un état de rougeur permanente des zones convexes du visage (nez, joues, front, menton...), avec parfois de petits vaisseaux visibles à l'oeil nu alors que la rosacée représente l'ensemble des manifestations qui accompagnent la couperose (boutons, plaques, rougeurs des yeux, rougeurs du visage...).

La rosacée (souvent appelée à tort "acné rosacée", alors qu'il faut bien distinguer la rosacée de l'acné) est donc une maladie de la peau fréquente, notamment chez les peaux claires qui touchent préférentiellement les adultes d'âge moyen.

La couperose et la rosacée sont dues à plusieurs facteurs essentiels :

Le terrain :

la rosacée touche plus particulièrement les personnes à la peau et aux yeux clairs. Le fait d’avoir un parent atteint de rosacée augmente le risque d’en avoir soi-même. Ces patients sont incapables de diminuer leur dilatation des vaisseaux de la face lorsqu’ils sont soumis à un facteur favorisant (bain chaud, boisson chaude, alcool, atmosphère confinée, émotions).

L’exposition solaire :

la rosacée touche les zones convexes du visage les plus exposées : front, joue, nez, menton, mais pas le pourtour de la bouche ni la partie sous-mentonnière.

L’exposition chronique au froid serait aussi un facteur aggravant

Il faudra se méfier des crèmes à la cortisone appliquées au long cours sur le visage en automédication car elles peuvent engendrer une certaine forme de rosacée dite rosacée stéroïdienne.

Traitement :

La prise en charge de cette pathologie vasculaire se fait au moyen d'un laser vasculaire ou de certaines lampes flash. A l'identique de l'épilation, le traitement exige l'emploi d'un rayonnement puissant afin de détruire ces vaisseaux disgracieux. Le médecin balaye méticuleusement la zone atteinte avec une pièce à main spécifique selon le type de lésions à traiter. Une crème apaisante cicatrisante est ensuite appliquée sur la peau en fin de séance.

Très rapidement un érythème et une sensation de chaleur apparaissent.

couperose

La crème appliquée permet un rapide soulagement

Un léger oedème, ainsi qu'un blanchiment temporaire sont parfois visibles autour de cette zone. L'apparition de croûtelles dès le deuxième jour est possible, qu'il ne faudra surtout pas arracher.

La zone de couperose traitée au laser ne doit pas être exposée au soleil dans le mois qui suit le traitement et une protection solaire élevée (dite "50 + A et B") devra couvrir la zone lors de toute exposition.

Le nombre de séances nécessaires est réduit : une à trois suffisent souvent à faire disparaître au moins 80 % des lésions.



Taches Cutanées et Lésions Dermatologiques

Un des signes cutanés du vieillissement repose sur l'apparition de taches brunes ou de kératoses, notamment sur les mains, le visage, le décolleté et le dos.

Ce sont des lentigos solaires et séniles, des kératoses actiniques, du mélasma, ou parfois des imprégnations pigmentaires irrégulières de la face, donnant un teint inhomogène. Elles correspondent en fait à une anormale accumulation de pigments dans les différentes couches de la peau, d'origine hormonale (pilule, grossesse), solaire (exposition répétée et abusive), etc.

Deux principales techniques de médecine esthétique permettent de les atténuer fortement, voire de les faire disparaître totalement :

Les peelings dépigmentants :

Ils s'adressent surtout aux plages modérément pigmentées mais souvent étendues, tels que les masques de grossesse, le mélasma,… et seront appliqués sur l'ensemble du visage. Le Dr Pajtler utilise le dernier nédu laboratoire Menemoy, nommé MELA PEEL©. Ce peeling se réalise en deux séances séparées d'un mois, par application d'un pré-peel suivi d'un produit laissé en place plusieurs heures, provoquant une dégradation mélanocytaire sans brûlure ni éviction sociale.

Le traitement par "laser" :

L'intérêt de cette technique se fonde sur le résultat obtenu en très peu de séances, parfois même en une seule !!

La chaleur intense émise par le rayonnement fera "exploser" les pigments situés dans le tissu cutané en quelques centièmes de seconde. Ces pigments vont d'abord violacer transitoirement (quelques jours) pour ensuite disparaître, absorbés par le corps, pour laisser une peau sans lésion. La tache aura littéralement fané.

Avant / Après.

taches - avant taches - après
taches - après
taches - avant taches - apès

L'impact est tellement rapide et fugace sur chaque tache que cette technique ne peut être considérée comme douloureuse. Elle surprend la personne car l'impact est extrêmement bref. Bien évidemment, le traitement d'une zone étendue pourrait devenir désagréable. Mais la surface à traiter est classiquement faible, de quelques cm2.

La précaution importante à rappeler ici est de ne pas venir bronzé(e) car cela représente alors une contre-indication d'usage, le risque étant de provoquer une dépigmentation de la peau autour de la lésion.