RADIESSE© : Hydroxyapatite de calcium

Les comblements par hydroxyapatite de Calcium (HACa) sont techniquement identiques à ceux pratiqués avec un acide hyaluronique.

La différence majeure repose sur l'effet volumateur et plastique, de par la souplesse et la capacité de ce produit à remodeler le visage. Ainsi, certaines zones seront retravaillées afin de se rapprocher d'un effet lifting.

Composé de microsphères d'HACa, ce produit synthétique biocompatible apportera une correction prolongée, plus longue qu'avec un acide hyaluronique, puisqu'elle persistera de 18 à 24 mois.

Les zones :

Radiesse© pourra être injecté :

L'injection

Elle se pratique au moyen d'aiguilles de taille moyenne, 25 à 27 gauges, après anesthésie locale à la crème Emla©. Parfois, il sera utile de réaliser une anesthésie tronculaire, c'est-à-dire une injection très fine de xylocaïne sur le trajet d'une branche du nerf facial, afin de rendre la zone insensible.

La correction apportée provoquera classiquement un œdème transitoire, modéré, qu'il faudra savoir respecter et laisser se résorber. Huit semaines plus tard, et en fonction du résultat, le Dr Pajtler conviendra avec la personne de l'intérêt d'une correction.

Les suites :

Les effets indésirables liés à ce produit sont très rares.

La zone injectée restera sensible et légèrement inflammatoire durant quelques jours, mais mon expérience m'amène à constater qu'il existe une grande variabilité entre les personnes. Nombres d'entre elles connaissent des suites tout à fait banales, avec très peu de douleurs, et sans réelle gêne.

Comme dans tout protocole d'injections, les hématomes représentent l'effet indésirable le plus fréquent. Ceux-ci seront maquillés si nécessaire.

Conclusion :

Radiesse© représente une alternative très intéressante aux comblements par acide hyaluronique. La durée de correction est plus longue et sa composition chimique en fait un correcteur très modelable, de haut niveau technologique. C'est pour cette raison que le Dr Pajtler l'utilise dans pratiquement tous les sites du visage.

Sa limite d'utilisation repose sur les contre-indications classiques pour les "fillers" (= produits de comblements), à savoir la grossesse, les patients sous médicaments fluidifiants et certaines pathologies cutanées (herpès en poussée, infections en regard de la zone à injecter, etc.)